A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / BAYTI ACTUALITES / Séminaire de clôture du projet « Création de l’emploi formel et d’entreprises sociales pour les jeunes en situation de grande vulnérabilité du Grand Casablanca »

Séminaire de clôture du projet « Création de l’emploi formel et d’entreprises sociales pour les jeunes en situation de grande vulnérabilité du Grand Casablanca »

L’association Bayti, le Ministère de la Jeunesse et des Sports et l’ONG Aida ont organisé mardi 10 octobre 2017 le séminaire de clôture du projet « Création de l’emploi formel et d’une entreprise sociale pour les jeunes en situation de grande vulnérable du Grand Casablanca ».


Financé par l’Agence Espagnole de Coopération au Développement (AECID), ce projet codirigé par Bayti et l’ONG Aida a pour objectif d’appuyer des jeunes du Grand Casablanca en situation de grande vulnérabilité dans le processus de transition vers la vie autonome et active. Il s’agit de jeunes filles et garçons pris en charge dans le cadre des programmes préventif et curatif de l’association Bayti, et ceux placés dans les centres de protection de l’enfance relevant du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Malgré les difficultés rencontrées, ce projet a permis d’accompagner 285 jeunes à travers le renforcement de leurs compétences (formations dans les métiers porteurs de l’emploi, dans la création des entreprises) et l’appui dans la recherche de stages et d’opportunités d’emploi. A l’issue de ce projet, 115 jeunes ont été formés en métier d’agent de sécurité, 90 ont réalisé un stage, 25 ont suivi une formation en montage et gestion d’activité génératrice de revenu, 40 ont trouvé un emploi dans le secteur informel, 5 ont pu décrocher un emploi avec couverture sociale et 10 d’entre eux ont pu créer 2 micro-entreprises.

Le débat riche en réflexions a mis l’accent sur la problématique de l’insertion emploi et les défis du marché de l’emploi auxquels doivent faire face les jeunes en situation de grande vulnérabilité, en particulier ceux qui ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation.


Une mutualisation des efforts entre les différentes sphères de responsabilité s’avère urgente afin d’insérer cette jeunesse dans la vie active et citoyenne et de minimiser les risques de déviation de ce pan de la jeunesse marocaine.

A propos de Admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page